Les derniers articles

Le concept de l’obéissance de l'épouse ou « Tâa » au sein du mariage : une prescription religieuse?

Le contrat de mariage, pour le Fiqh, n’est pas ce pacte qui, comme le stipule le Coran, est passé entre les deux partenaires, homme et femme ; c’est plutôt, un accord passé entre deux parties qui sont l’époux et un tuteur de l’épouse (waliyy), l’objet de ce contrat étant l’épouse et la dot . Les obligations de l’époux sont d’entretenir l’épouse et de lui verser sa dot, en contrepartie cette dernière devient « la propriété » exclusive de l’époux et lui doit obéissance absolue (tâ‘a).

Lire la suite

Sarah and Hagar, emblems of monotheism (Part II)

This is what Hagar was enduring as a believer. She was confident; if this was God’s will, then she would submit to Him willingly. There could be no greater example of genuine submission to the Creator than this. She stopped at the valley’s edge and tried clinging to this hope, to this small voice buried deep inside her heart and insistent that no wrong could befall her if this was God’s will. He was her sole Protector. At the same moment, Ibrahim on his way back, was also invoking God, imploring Him to protect his family: “Our Lord, I have established some of my offspring in an uncultivated valley, close to Your Sacred House (Ka’ba), Lord, so that they may keep up the prayer. Make people’s hearts turn to them, and provide them with produce, so that they may be thankful. ” Qur’an 14:37

Lire la suite

Sarah and Hagar, emblems of monotheism (Part I)

Sarah and Hagar undoubtedly symbolize the two women, ancestors of monotheism: Sarah is the mother of Ishaq (Isaac), and Hagar is the mother of Ismail. Ishaq and Ismail - two prophets from the same father Ibrahim - from who sprung the inevitable separation of two peoples.

Lire la suite

Evolution du statut des femmes au Maroc : 10 ans après la réforme du code de la famille

Il faut certainement reconnaître que grâce à la réforme du code de la famille accomplit en 2004, le statut juridique des femmes marocaines a connu des avancées certaines. Cependant, il faudrait aussi savoir reconnaître que de nombreuses défaillances persistent notamment sur le plan de sa mise en pratique effective et qu’après 10 ans d’évolution, d’autres défis restent encore à relever. Si l’on devait résumer l’état des lieux juridique quant à la thématique des femmes au Maroc, deux mots : « contradictions » et « décalages » peuvent résumer et illustrer le statut des femmes aujourd’hui au sein d’une société en pleine mutation et réaffirmation démocratique.

Lire la suite

Conférence /Université Citoyenne 28 Février

Conférence : Religions et relation homme femme

Lire la suite